Toujours en manque de chemises et de hauts pour renouveler ma garde-robe homemade, j'ai choisi de réaliser cette fois-ci une institution en la matière: la chemise Bruyère de Deer & Doe.

IMG_1375 modifiéAprès Datura et Sureau, c'est le troisième patron de cette marque auquel je m'attaque (sans parler bien sûr de mes Plantains adorés ici, ou encore ). D'autres patrons de la marque attendent sagement (voire désespérément!) dans mon placard que leur heure vienne. Que voulez-vous, je suis comme ça, je m'emballe sur un patron, je l'achète et après... pffffuit, ça retombe comme un soufflé et il peut se passer des mois et des mois avant que l'alchimie n'opère et que le bon tissu vienne me donner l'envie subite de concrétiser ledit patron. En fait je crois que je marche au coup de foudre et l'envie peut parfois s'enfuir aussi vite qu'elle est venue. 

Ici le coup de coeur s'est concrétisé en trouvant un coupon de 3m à 5€ aux Coupons de St Pierre. J'ai choisi une popeline de coton parfaitement adaptée à la confection de chemises, très soyeuse et légère, grise à fines rayures anthracites. Et pour féminiser un peu cet ensemble assez strict et austère, j'ai choisi de réaliser l'intérieur de mes poignets et le dessous du col dans une cotonnade punchy orange ornée de jolies fleurs fushia.

IMG_1385 modifiéIMG_1387 modifiéeC'est discret mais çà se devine quand même suffisamment pour faire son effet. Désolée, les photos ne sont pas tip-top. Vivement le retour de mon photographe préféré!

J'ai bien entendu suivi le superbe travail de Sandra (du blog By Sandra's hand) qui a pris le temps de réaliser un sew-along rendant cette réalisation hyper confortable. Merci Sandra!

Pour les boutons, j'ai trouvé de très jolis boutons métalliques lègèrement incurvés qui se marient à merveille avec le gris de l'ensemble. Et je les ai trouvés où à votre avis? Dans la piscine à boutons du Marché St Pierre bien sûr, toujours à 1€ les 10!

DSCN1157 modifiéClin d'oeil à Mathilde (de l'excellent blog Félicie à Paris) pour rebondir sur son dernier post relatif aux petits objets bien pratiques pour se faciliter la vie de couturière: mon astuce pour coudre bien droit, notamment la longue patte de boutonnage sur le devant, c'est l'aimant à butée à poser sur la platine métallique de la MAC, directement sur le repère de marges de couture souhaité.

DSCN1151 modifiéFinis les masking tapes ou autres traits de marqueurs qui bavouillent ou s'effacent. Et dans le même ordre d'idées, j'ai collé sur ma MAC un ruban magnétique (qu'on trouve dans le commerce pour fixer des photos ou autres magnets sur le frigo) afin de stocker au fur et à mesure de la couture les épingles sans avoir à courir derrière leur boîte ou leur petit coussin.

DSCN1152 modifiéPour en revenir à ma Bruyère, côté finitions j'ai tout fini au surjet 3 fils gris pour des coutures intérieures propres et sans bavures.

IMG_1390 modifiéJ'ai personnalisé l'arrière en ajoutant une martingale sur la ceinture, avec rappel du tissu orange et fushia sur l'envers.IMG_1381 modifiéJ'avais envie d'accentuer le côté "chemise-veste" lorsqu'elle est portée comme surchemise ouverte sur un débardeur. Pour cela, j'ai découpé un rectangle dans chacun des tissus d'environ 20cm de large hors marges de couture (pour respecter l'écartement des deux plis à l'arrière de la jupe) et de la largeur de la ceinture.

DSCN1145 modifiéJ'ai entoilé légèrement le tissu orange pour donner à ma martingale la même tenue que les poignets et le col. Après avoir cousu endroit contre endroit puis surpiqué l'ensemble tout autour de mon rectangle, j'ai réalisé une boutonnière à chaque extrémité et cousu un bouton au dessus de chacun des plis de la jupe arrière.

IMG_1382 modifiéIMG_1383 modifiéAinsi, ma martingale est amovible, je peux changer radicalement le style de ma chemise selon que je mets la martingale côté pile ou côté face.

IMG_1377 modifiéEt je garde la possibilité de retrouver ma Bruyère classique:

IMG_1379 modifiéJe conseille vraiment la réalisation de cette chemise à toutes celles qui souhaitent apprendre de nombreuses techniques (patte capucin des poignets,

DSCN1154 modifiéle montage du col, de la patte de boutonnage intégrée dans la parementure, etc...)

Voilà, je n'ai pas grand chose à ajouter car tout a déjà été dit sur ce patron dont les mille et une réalisations visibles sur la blogosphère démontrent le côté "valeur sûre" qu'on lui reconnaît, à juste titre. Je tenterai peut-être une version plus courte la prochaine fois.