Après avoir bien profité de sa coiffe et de sa tenue d'indien, mon fils a commencé à se faire très insistant concernant le droit au logemement des sioux... Evidemment, vous allez me dire que ça me pendait au nez. Je ne sais pas comment çà se passe chez vous, mais de mon côté, étant donné qu'à chaque fois que le petiot émet l'envie d'un nouveau costume ou d'un accessoire textile maman le fabrique, eh bien inévitablement il s'est dit que tout était réalisable. C'te bonne blague! Voici donc sa dernière lubie du moment: un Tipi. Mais attention, pas un Tipi ordinaire d'indien urbain à plumes. Non, non, le petit Monsieur avait un cahier des charges très précis: il voulait un Tipi certes, mais un Tipi de pirates avec une porte qui ferme à clé et une fenêtre à volets pour pouvoir s'isoler voire se cacher en cas d'attaque d'un loup garou ou autre dragon... Moui moui moui, mais bien sûr mon chéri... J'adoooooore ton sens du détail et ton imagination débordante! Et comme pour rien au monde je ne voudrais gâcher un si bel élan créatif, me voici donc autorisée (enfin!) à resortir ma machine à coudre pour la bonne cause. Pauvre petite MAC abandonnée depuis le début des vacances scolaires. Eh oui, j'ai découvert depuis que je suis maman que désormais l'emploi du mot "vacances" implique souvent "pas pour tout le monde"... Et en tous cas sûrement pas pour moi!

Afin de coller à la contrainte "piratesque" de la demande, j'ai pris cette cotonnade qui traînait dans mon stock et qui fait parfaitement le job avec son patchwork d'imprimés aux motifs tête de mort, bateau et autre chapeau de pirate.

DSCN1299 modifiéPour la structure globale, je ne vous ferai pas l'affront de vous proposer un énième tuto de Tipi, Internet regorgeant de très bonnes inspirations en la matière. Vu le prix de vente exorbitant (le mot est faible!) de ceux proposés dans le commerce et le phénomène de mode associé, je trouve que ça vaut vraiment le coup de se donner un peu de mal. Et afin d'échapper à cette fichue société de surconsommation qui me hérisse le poil, cela me semble primordial de montrer aux gamins que l'on peut fabriquer des objets soi-même en partant de matières premières simples. Et je crois que sur ce point son père et moi avons réussi à lui transmettre cette valeur et mon coeur chavire chaque fois qu'il vient nous voir avec un jouet cassé ou un doudou déchiré en nous disant: "On va réparer" et non "On va en racheter un autre".  Mais revenons à nos moutons.

J'ai suivi ce tuto très bien fait et j'y ai apporté quelques petites modifications pour le personnaliser. Voilà ce que ça donne dans le salon car dans la chambre du jeune homme, çà ne rendait pas bien (pas assez de recul pour photographier). 

IMG_9734 modifiéPour la porte, je me suis inspirée de cet autre tuto, en le remaniant un peu et en ajoutant un peu de Velcro pour permettre la fermeture. Bon, évidemment, j'ai expliqué à mon fils que la porte qui ferme à clé, comment dire, ça n'allait pas être possible... car, euh... eh bien les Indiens n'avaient pas de serruriers par chez eux là-bas dans la steppe, on n'en a pas vu d'ailleurs dans Yakari, n'est-ce pas, donc voilà voilà... Hummm. Ok, c'est léger comme explication néanmoins c'est passé comme une lettre à la poste, l'essentiel pour lui étant de pouvoir rabattre les pans de la porte pour pouvoir s'isoler dans sa cabane au milieu des coussins. On ne se rend pas bien compte sur la photo mais si, si, çà ferme!

IMG_9742 modifiéQuant à la fenêtre, j'ai réutilisé des chutes de la suédine marron dans laquelle j'avais taillé sa tenue d'Indien. J'ai pris mes mesures, découpé deux rectangles dans chacun desquels j'ai découpé 4 petits rectangles figurant les carreaux. L'un est destiné à l'extérieur du tipi, l'autre à l'intérieur pour que ce soit propre et joli des deux côtés.

DSCN1290 modifiéJ'ai ensuite cousu sur l'envers d'une de ces pièces un rectangle de papier transparent (couvre-livres). Le tout avec mon pied de biche en téflon pour éviter de m'arracher les cheveux.

DSCN1292 modifiéEt voici une jolie fenêtre à fixer sur l'un des montants extérieurs du Tipi, après y avoir bien sûr au préalable découpé un rectangle un peu plus petit.

DSCN1293 modifié

DSCN1294 modifiéEnsuite j'ai cousu la deuxième partie de la fenêtre à l'intérieur du Tipi en prenant toutes mes pièces en sandwich.

IMG_9728 modifiéAfin de préserver l'intimité de mon petit indien/pirate, j'ai ensuite confectionné un rideau en découpant un rectangle un peu plus large que la fenêtre. J'ai replié et cousu les quatre côtés afin d'ourler proprement le tout. 

DSCN1295 modifiéPour pouvoir l'enrouler et le maintenir relevé, j'ai préparé une patte de fermeture en cousant endroit sur endroit deux petits rectangles longs que j'ai ensuite retournés à l'aide d'une aiguille à tricoter.

DSCN1296 modifiéEnfin, j'ai cousu la patte sur l'envers de mon grand rectangle et cousu le côté doux d'un morceau de Velcro sur ma patte de fermeture. L'autre côté rugueux du Velcro a été cousu sur le côté du Tipi, juste au-dessus de l'ouverture découpée pour fixer la fenêtre.

DSCN1297 modifiéUne fois le tout cousu sur le Tipi, cela donne une jolie fenêtre agrémentée d'un volet pouvant être baissé ou relevé à volonté. Voici ce que çà donne une fois le volet baissé. On voit à peine le Velcro blanc au-dessus.

IMG_9730 modifiéLe Chef indien adore! C'est même moi qui dois à présent le tirer de sa cachette pour venir jouer dehors tellement il se plaît dans sa cabane... Mission accomplie et je peux même désormais lui demander de me laisser faire une petite sieste ou lire une demi-heure sans déclencher de grosse colère! Avis aux amateurs!...